Championnats de France de Ski Alpin 2013

Quand l’affiche des 100èmes championnats de France de ski est tombée sous mes yeux, je me suis d’abord demandé si ce n’était pas une farce…

96785

Je m’explique, tout d’abord ça serait les “centièmes championnats de France”, cette première réflexion aura eu le mérite de mettre mes neurones en éveil, mais ce qui m’a définitivement fait subir un électrochoc, c’est que ces championnats se déroulaient… Dans nos PYRÉNÉES !

Si! Si! Les alpins mangeurs de piquets vont venir poser leurs spatules sur le sol de la région. Ni une, ni deux, je jette mon dévolu sur la journée de jeudi pour pouvoir voir ce que les meilleurs skieurs et skieuses en combinaison moulante peuvent donner entre des piquets, récit:

Le jour décide de se lever, il est 6h45 et tout le monde est déjà sur les skis, car l’animal du ski alpin se lève tôt, en effet, pas le choix puisque la reconnaissance est ouverte dès 7h15 du côté du Super Géant Homme à Peyresourdes.

602239_174367016046869_951981551_n

J’ai la chance de pouvoir partager ce moment de concentration avec une partie de l’équipe de France présente ce jour là.

Alexis Pinturault
Alexis Pinturault

L’analyse des coachs et le travail de mémoire est obligatoire, surtout en vue de l’arrivée ou un sacré appui pied gauche attend les garçons si ils ne veulent pas terminer leur course dans les filets.

388461_174367279380176_489235618_n

Le premier départ est donné à 9h, avant cela petite balade dans le paddock de départ pour faire quelques portraits de skieurs, mais aussi de l’encadrement comme le préparateur des skis de chez Salomon qui appose la dernière couche de potion magique sur les skis de Adrien Théaux.

179085_174367056046865_228694230_n

Il est temps pour moi de me placer en contre bas du dernier mur pour tenter de sortir quelques images sympas, avec le dossard 1, Adrien Théaux donne directement le ton, le vainqueur de la descente de la veille réalise le meilleur temps de la matinée ! Il y a de l’angle, ça va vite, très vite, trop vite même pour moi qui n’ai pas l’habitude de photographier des animaux pareil !

A theaux
Adrien Théaux

Après une cinquantaine de dossards, je prends mes clics et mes clac et je bascule du côté des Agudes pour assister à la seconde manche du géant femme. La piste a bien transformée sous l’effet du soleil et d’une température assez élevée, l’ambiance est décontractée à la cabane de départ, les filles discutent pendant que le public commence à se placer le long de la piste.

481976_174367839380120_1509340380_n

La bonne ambiance se retrouve également chez les jeunes du club de la station qui sont là pour encourager les coureuses qui entament la seconde manche. Ici aussi cela va très vite, en vitesse pure moins que chez les garçons, mais en ce qui concerne la rapidité de changement d’appui, je reste bluffé par la maîtrise de certaines filles, âgées seulement de… 17 ans !

544257_174367256046845_342539898_n
Tessa Worley

Finalement, cet évènement aura permis aux Pyrénéens de profiter d’un très beau spectacle, les infrastructures mises en place auront plu à la fois aux coureurs et aux spectateurs.

Le seul bémol de cet évènement est  le manque de promotion de ces championnats de France, organisés dans les Pyrénées. Puisque de nombreuses personnes n’étaient absolument pas au courant de cette manifestation sportive majeure.

Texte & Crédit Photo: Guillaume Arrieta

Un commentaire sur “Championnats de France de Ski Alpin 2013

  1. Ping : Guillaume Arrieta Photography | Pow-wow Mag

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :