Moderat-II, douce mélancolie.

A l’heure de la rentrée, vous vous sentez peut-être d’humeur maussade, triste. L’idée de devoir tourner le dos au sable blond et à la mer bleue azur pour renouer avec la vie routinière et lassante du monde du travail vous pince le coeur, avec le désagréable goût de l’amertume.

Pourquoi ne pas tenter alors une thérapie? Transformer cette bile noire en quelque chose de plus beau, de nostalgique. Par la musique par exemple. La musique, cette pommade qui adoucit la mélancolie qui ensuite « s’y abandonne comme une passion », comme le disait John Coprario, compositeur anglais du 17ème siècle.

Et pour ce faire, il n’y a pas besoin de chercher bien loin, mais de lire ces lignes, pour ensuite, si ce n’est déjà fait, écouter la dernière réalisation du duo-trio Moderat (Modeselektor+Apparat): II.

Car cet album, le deuxième du groupe, constitue un savoureux mélange de beats électroniques, d’expérimentalisme et de lyrisme. Un mélange qui s’explique tout d’abord par la constitution-même du groupe, et l’alliage entre l’acidité de Modeselektor, produit né de la réunification allemande, et Apparat, sorcier attiré par les sonorités hypnotiques et expérimentales.

Après le premier opus homonyme, Moderat, et le titre phare A New Error, ce nouvel album suscitait de nombreuses attentes. Des attentes justifiées, vu la qualité de la production.

Car II, est définitivement le résultat du travail de trois géniaux alchimistes, la réaction chimique de trois caractères, de deux styles différents mais complémentaires. Échappant à toute catégorisation, II est un album qui se vit, qui se ressent.

Bad Kingdom, titre électro-pop, est sûrement le hit de l’album. Bien qu’il soit un modèle du genre il s’écarte légèrement de la ligne générale de l’opus. On y retrouve tout de même le lyrisme de la voix d’Apparat, et la mélancolie née d’une société cynique, comme le prouve l’excellent clip associé.

Puis, avec des morceaux empreints d’une extrême profondeur, hypnotique, comme dans un rêve, reflétant la patte d’Apparat, alliés à des basses lourdes et assommantes, on se trouve rapidement plongé dans un univers intérieur teinté de mélancolie et de beauté. En témoigne le morceau Let in the light, qui est une invitation au rêve.

Dans la même lignée, le titre Therapy, comme son nom l’indique, est le moyen de transformer ses mauvais sentiments en quelque chose de beau et positif. Réminiscences joyeuses et nostalgiques remontent à la surface à l’écoute de ce morceau, qui nous permet de nous redresser et de nous tourner courageusement vers l’avenir. Il est peut-être celui qui retranscrit le plus fidèlement l’atmosphère de l’album.

Une atmosphère qui plane sur chaque morceau, quel que soit son style. Ainsi, la beauté et la quiétude s’expriment par les envolées lyriques de la voix de Sascha Ring (Apparat), dans Gita ou Damage done.

Le morceau Ilona quant à lui, très expérimental, profond, invite à l’introspection, par les voix lointaines qui semblent venir de nulle part.

Le dernier titre, This time, vient annonce le terminus de ce voyage initiatique, avec un son cristallin, pur, qui mobilise tous nos états d’âme antérieurs. La beauté atteint ici son paroxysme, enchaînant le spleen, sans jamais cesser d’être nostalgique.

II est donc un diamant brut, une oeuvre cohérente, variée dans les styles, mais uniforme dans son esprit et son atmosphère. Ici les émotions sont sans cesse sollicitées, faisant de cet album une oeuvre intense, mélancolique mais jamais triste, nostalgique et toujours beau.

Si vous n’avez pas la tête à la rentrée, cet album semble donc être la thérapie idéale. Laissez Moderat prendre la place de Sigmund Freud, pour explorer vos sentiments et souvenirs, et en faire quelque chose de beau et positif. Car Moderat vous l’a prouvé, même après les vacances, la vie est belle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :