International Freeride Film Festival #9 – Jour 1

Ça y est, la 9ème édition de l’International Freeride Film Festival est lancée et cette dernière a débuté sur des chapeaux de roues!

DSC_0656
Cuca Aranda, Youri Barneoud, Vanessa Beucher, Laurent Descaves, Nil Torremocha Echazarra et Bruno Delaye.

La journée a commencé avec l’arrivée du jury et sa traditionnelle séance photo.

Un pot de bienvenue, tout le monde discute au tour d’une bière, l’ambiance est cool, skieurs, snowboardeurs, photographes, rédacteurs, Pyrénéens, Alpins… Des origines et pratiques différentes mais toutes sont tournées vers un même sujet, la montagne.

17h00, les portes du casino ouvrent enfin au public, membres du jury, réalisateurs, officiels, et bien évidemment amateurs de glisse s’installent confortablement dans le cinéma. Naturally, Shades of Winter et Rise ouvrent le bal de cette neuvième édition.

DSC_0666 copie

Deux années, c’est le temps qu’il aura fallu pour réaliser Naturally, un film de snowboard sur Jake Blauvelt. Des paysages à couper le souffle, un rideur backcountry complet au style fluide. Toutefois nous lui reprochons quelques lenteurs et face aux autres projections un petit manque de créativité.

L’an passé Sandra Lahnsteiner nous présentait, Shukran Morocco, un court-métrage retraçant son trip dans le massif Toubkal au Maroc. Elle revient, cette fois avec un long métrage, exclusivement féminin. On retiendra surtout la part du Nine Queens qui démontre le niveau actuel en freestyle chez les dames!!

DSC_0676
Laurent Jamet

C’est au tour de Laurent Jamet de venir nous présenter sa réalisation.
Rise est film-documentaire centré sur une problématique du ski actuel, avec l’explosion du ski de montagne, de la pente raide et l’épuisement des spots en héliski, comment faire mieux? Comment aller rider des pentes plus reculées? Plus pentues?
Lors d’un voyage dans le Caucase avec des conditions météorologiques difficiles notre équipe va être confrontée à une vérité absolue, la pratique de la haute-montagne ne peut s’effectuer qu’avec l’apprentissage de certaines techniques d’alpinisme. L’apprentissage reste une valeur fondamentale et ce, même si on fait partie des meilleurs freerideurs français, une véritable leçon d’humilité.

Ce film amène très bien , le très attendu « t’es pas bien là? » de Sébastien Montaz-Rosset.

Un petit entracte agrémenté d’un buffet permet d’échanger avec les autres sur les différents films. Allez hop, on mange une dernière part de gâteau, on termine le verre de rouge et on retourne au ciné!

DSC_0707

« T’es pas bien là? »
Qui?! Moi?! À première vue, je suis mieux, installé dans mon fauteuil en velours que l’équipe de Seb Montaz-Rosset qui est à ce moment là, suspendue dans le massif chamoniard. Mais l’humour d’un Killian Jornet qui, avec une pente à plus 50° sous ses pieds, lâche des petites blagues à son compère Vivian Bruchez, me rappelle que l’on ne fait pas partie de la même espèce et que dans une autre vie ces mecs étaient peut être des isards, ou que sais-je des extraterrestres?! Quand Killian nous affirme que Vivian est l’expert du dry ski, personne dans la salle n’a visiblement envie de le contredire. Les réflexions du public me rassurent, les, je cite: « Oh put**n! », « mais quelle horreur », « Mais nooooonn!! » me conforte, je ne suis donc pas le seul à ce moment là de la soirée à me dire que je suis littéralement en train de regarder un film de science-fiction! Enfin un film de ski de montagne! Enfin un film qui change! Sébastien, Vivian, Killian, Douds, Pierre, grâce à vous l’image du ski de montagne est littéralement en train de changer. Le ski de rando n’est plus simplement perçu comme une pratique de compétition, de retraités, ou d’approche pour freerideurs à la recherche de pâles vierges en bord de station, non, avec « T’es pas bien là » vous venez de placer cette pratique sur le devant de la scène, d’en faire la discipline la plus aboutie et la plus pointue. Demain, on ne parlera plus de skieurs ou de grimpeurs mais véritablement de montagnards. Les mecs vous êtes en train de marquer l’histoire de notre sport et on ne saurait vous en remercier!

On termine la soirée avec McConkey, un film qui retrace la vie de la super star américaine, des témoignages touchants de ses proches, de belles images de ski, de base jump et wingsut nous rappellant que ce mec était hors normes mais aussi que son histoire ne pouvait se terminer autrement…

Fin de la première journée.

Ce soir le programme est tout aussi excitant et je vous invite à venir nombreux nous rejoindre!

  • 17.00 – RIDEUP blowin’ in the wind
  • 17.15 – Bioskieur
  • 17.30 – Crapules x Capsus
  • 18.30 – Into the Mind
  • 21.00 – Mission Antartic
  • 22.00 – Valhalla

À ce soir!

Texte: 
Photos: Pauline Vigneau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :