Ski Trip au Japon

Matt Viveau rentre tout juste d’un trip en terre nipponne, je dois vous avouer qu’on a suivi cela avec beaucoup de jalousie ! En voyant ses photos, cela semblait totalement fou et surtout blindé de neige.  Cette île est incroyable, elle semble hors du temps et surtout moins touchée par les aléas de Dame Nature. Elle est devenue aujourd’hui, l’une des destinations de ride les plus prisées au monde, à tel point que les festivals de films de ski ont été cet automne, inondés d’images en provenance du Japon ! J’ai décidé de poser quelques questions à  Matt et ses amis sur leur aventure afin d’en savoir un peu plus sur cette île mythique…

Salut les gars, quand on a jamais mis un pied sur cette île, la première question que l’on a envie de vous poser est la suivante : Alors Hokkaido, mythe ou réalité ? La neige est vraiment si légère qu’on le prétend ?

Salut tout le monde, clairement, Hokkaido est une réalité mythique! 
Ils ont connu également un mauvais début d’hiver mais les échelles ne sont pas du tout les mêmes qu’en Europe. Pour donner un exemple, le téléphérique d’Asahidake était fermé aux skieurs au début de notre trip car il n’y avait pas suffisamment de neige, il n’y avait que 1m60 en bas. Ça nous a paru pas croyable et incompréhensible. La neige s’est mise à tomber non-stop en suivant et était d’une somptuosité incroyable. Peut-être pas la plus légère au monde mais surement une des meilleures à rider. Pas d’efforts, le speed arrive tout seul et le flow vient naturellement. Vous prenez votre respiration en entrée de courbe puis les turns se font en apnée sous des gerbes de neige. Ça nous a rappelé la brasse coulée en natation quand on était en primaire, mais en beaucoup beaucoup plus fun!!

Matt Furano-19 cMatthieu Viveau – ©Wadeck Gorak

Comment s’est déroulé votre trip ? Vous étiez combien ? Vous avez bougez ? Fait la bringue ?

Nous étions quatre skieurs, Wadeck Gorak freerider de Praloup, Loïc Burri jeune rookie Suisse, Jérôme Huet et moi-même des Pyrénées. Le principe du trip était simple, on a loué un van à Sapporo et nous avons fait un peu le tour de l’île pour rider où c’était bon au bon moment. Nous avons logé principalement dans des guesthouses en ville, plus économiques que les logements en station et plus sympas pour rencontrer les gens du pays. Ride en grosse poudre la journée puis Sushi, Sashimi le soir. Nous avons également passé deux jours à Tokyo. Concernant la bringue, les fêtes de fin d’année se sont déroulées en mode « Japanese style » ! Très différent de ce qu’on fait ici mais intéressant à vivre. Ce sont plus des moments de partages que des fêtes comme nous pouvons l’entendre. De bonnes soirées autour de Shabu-Shabu (fondue de viande, tofu et légumes) et de verres de Saké.

Wadeck Sapporo-20 c

Wadeck Gorak – Matthieu Viveau

Vous avez fait uniquement du freeride ou vous avez également freerandonné ?

Nous avons fait principalement du freeride car c’est ce que nous pratiquons le plus, en station et en bord de route où des lignes complètement dingues sont accessibles après un bon brassage pour y accéder. Nous avons aussi fait quelques randos, le terrain vallonné s’y prête très bien. Il faut aussi noter que les stations sont petites et que les remontées ne sont souvent, pas idéalement placées, alors pour accéder aux bons spots il faut se la donner !

Jérome kurodake-55 c

Jérôme Huet – ©Matthieu Viveau

Il me semble que ce n’est pas votre premier trip ensemble, je me trompe ?

Exact, nous sommes allés au Chili avec Wadeck en 2013. Nous nous entendons pas mal sur ce genre de projet et souhaitions refaire un ski trip ensemble. Ce n’est surement pas le dernier d’ailleurs.

Wadeck et Loïc, vous avez fait une belle saison l’an dernier sur le FWQ. Une 1ère place aux Arcs et une sixième place à la Nendaz Freeride pour Wadeck et des tops 10 pour Loïc. Quels sont vos objectifs cet hiver ? Vous retournez sur le FWQ cette année ? Maintenant que vous avez des potes pyrénéens, vous viendrez faire un tour chez nous ?!

Wadeck : Je suis depuis trois ans sur les FWQ 4 étoiles avec deux saisons difficiles à cause de blessures et manque de moyens. Cette année, j’ai effectué une prépa physique entourée de professionnels et mes sponsors me permettent de me consacrer à ça pleinement, donc j’espère que cette saison sera ma saison ! Et oui si vous avez des projets et autre je serais fier de venir partager la ride avec mon pote Matt dans les Pyrénées.

Loïc : Oui je vais continuer les FWQ,  j’attaque d’ailleurs cette semaine à Verbier en Suisse. Les objectifs sont d’être plus performant et plus régulier, et bien sûr quelques podiums sont également dans le collimateur! Maintenant que je connais des pyrénéens, pourquoi pas venir parcourir leur terrain de jeu, si j’y suis invité !

Loic Kurodake-10 c

Loïc Burry – ©Matthieu Viveau

Quels conseils donneriez-vous à nos lecteurs qui souhaitent organiser un trip au Japon ?

Sur Hokkaido, nous recommandons de louer une voiture, les moyens de transport sont moins développés que sur Honshu, l’île principale. Pour conduire au Japon, il faut avoir une traduction du permis de conduire faite auprès de la Japan Automobile Federation. Pour le ski, nous conseillons des lattes « extra large » bien sûr et ne pas avoir peur des galères, du genre être bloqué dans une combe blindée de poudre. Certaines stations ont leurs domaines hors-piste réglementés voir interdits, ça ne nous a pas empêché de tracer mais voyez ça comme vous le voulez. Sinon, le conseil le plus important, il faut aimer la poudre!!!

Fuji Tokyo-62 C

Il faut compter environ :
Budget :
 3000€ pour 2 semaines, billets d’avion compris.

Période : Fin décembre n’était pas mauvais, mais mi-janvier reste la meilleure période, bon cumul de neige et poudreuse à foison.

Spots : Niseko (Freeride), Rusutsu (Freeride), Teine (Freeride), Kiroro (Freeride/Freerando), Furano (Freeride), Asahidake (Freeride/Freerando), Kurodake (Freerdando).

Merci à vous les gars ! je vous souhaite à tous une belle saison, de belles manches sur le FWQ et je vous dis à bientôt dans les Pyrénées !! Un gros merci à Matt pour les photos. 

Photos : Matthieu Viveau.
Propos recueillis par Anthony Bonal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :