Altitoy Ternua 2016 – Le Report

L’Altitoy Ternua 2O16 s’est déroulée ce weekend du côté de Barèges dans le Pays Toy. Une course qui s’est soldée par la victoire au sprint du binôme Jacquemoud-Jornet devant les équipes militaires italiennes, Eydallin-Lenzi et Antonioli-Boscacci. Retour sur ces deux journées qui se sont déroulées sous une météo particulièrement difficile…

Le Retour de la Neige !

Ceux qui attendaient avec impatience le retour de la neige ont été servis ce weekend. Les prévisionnistes ne s’étaient pas trompés en annonçant une chute importante sur l’ensemble de la chaîne… Si ce joli paquet de neige à fait le bonheur des amateurs de freeride, il a par contre, rendu la vie difficile aux membres de l’organisation et traceurs de l’Altitoy. Ces derniers ont dû jongler tout le weekend avec la météo, celle-ci les obligeant dans un premier temps à modifier leurs parcours (samedi & dimanche), ainsi qu’à refaire la trace régulièrement afin que les compétiteurs évoluent dans les meilleures conditions possibles. Un travail ardu qui mérite d’être salué.

Kilian Jornet en Guest Star.

Dans le Pays Toy, tout le monde n’avait qu’un nom à la bouche : Kilian Jornet. Si le skieur catalan était annoncé en grand favori. La première place du podium n’était pourtant, pas gagnée d’avance… À seulement quelques jours de la Pierra Menta et pour cette étape de Coupe du Monde, toute l’élite mondiale du ski-alpinisme était présente et allait tout faire pour déjouer les plans du binôme franco-espagnol.

Jour 1
« Aujourd’hui, ce n’est pas forcément le plus fort qui a gagné mais le plus malin… »

C’est dans des conditions quasi apocalyptiques que les 600 coureurs se sont élancés. Très vite, Mathéo Jacquemoud et Kilian Jornet ont pris les commandes de la course, accrochés de près par les deux équipes italiennes. Le Français et l’Espagnol ont fait le boulot devant sans jamais parvenir à se débarrasser de leurs concurrents.

« On a essayé de partir dans la montée de 600 mètres, Kilian a forcé au départ mais on n’arrivait pas à partir, on prenait 20 secondes max, dès qu’il y avait un plat, on arrivait dans de la poudreuse et ils revenaient tout de suite. Ensuite, j’ai fait les montées 4 et 5 devant à bloc et c’était exactement pareil, dès qu’il y avait des plats ou des descentes, on se faisait reprendre… » Nous confiait Mathéo Jacquemoud après l’étape.

Au final, Mattéo Eydallin et Damiano Lenzi chipe la première place au sprint au binôme Franco-Espagnol. Les résultats sont serrés, moins d’une seconde départage les deux premières équipes. Mattéo Eydallin nous avouait après la course :

« Avec de telles conditions, ce n’était pas forcément le plus fort qui gagnait mais le plus malin, entre guillemets. À la montée, nous étions un peu moins forts mais à la descente , on rattrapait bien, on a bien manoeuvré la dernière montée, on est bien revenus à la dernière descente et on a gagné au sprint. »

Nous avons filmé quelques passages de cette première journée de course.

Jour 2
On prend le même et on recommence !

Les conditions difficiles ont obligé l’organisation à planifier le deuxième jour de course (initialement prévu à Luz Ardiden) sur le même spot que la veille et à réduire le dénivelé (1400 mètres).

La défaite de la veille (presque) digérée, le duo Jacquemoud-Jornet remet le train en marche pour aller cette fois, chercher la victoire. Un scénario sur la ligne finale identique à celui du jour 1 mais où cette fois, l’Italien Mattéo Eydallin premier arrivé doit attendre devant la ligne son compagnon de course (pour ne pas risquer la pénalité). Jacquemoud-Jornet lui passent alors devant sans qu’il puisse faire quoi que ce soit, la victoire lui échappe. Les deux malheureux de la veille sont vengés !

 

Résultats 

Parcours A  – Homme

  1. Mathéo Jacquemoud – Kilian Jornet.
  2. Matteo Eydallin – Damiano Lenzi.
  3. Robert Antonioli – Michèle Boscacci.
  4. William Bon Mardion – Xavier Gachet.

Parcours A – Femme

  1. Axelle Mollaret – Laetitia Roux
  2. Marta Garcia – Mireia Miro
  3. Martina Valmassoi – Katia Tomatis

 

Photo : Pascal Bonal & Anthony Bonal.
Texte: Anthony Bonal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :