Chloé Sillieres

Chloé Sillieres n’est pas encore majeure et pourtant, elle fait déjà partie du paysage sportif pyrénéen. À l’instar de Mathieu Crepel, sa carrière démarre très tôt. Encore ado, cette étoile montante du snowboard français jongle entre les compétitions internationales, les shooting photos et ses cours de lycée. Afin de la connaître un peu mieux, nous lui avons posé quelques questions.

10367181_651642531644227_2227513241492379488_n

Salut Chloé, peux-tu te présenter à nos lecteurs ? 

Je m’appelle Chloé, j’ai 17 ans et je fais du snowboard Slopestyle. Je suis Pyrénéenne de souche, mais depuis quelques années, je vis dans les Alpes pour profiter des meilleures structures d’entraînement.

Tu fais du snow depuis combien de temps ? 

Je fais du snowboard depuis l’âge de 7 ans, c’est ma dixième saison !

Tu as fait tes premières armes dans les Pyrénées, tu peux nous en parler ? 

J’ai commencé le snowboard à La Mongie avec mon papa. J’ai tout de suite adoré ça ! Du coup, mes parents m’ont inscrit au club des Monges Malins, avec Mathieu Crépel. Puis peu après, nous sommes partis à Cauterets car il y avait de meilleures structures (snowpark).

12834599_654918184649995_1043596886_n

Ce n’est pas trop difficile de concilier la compet avec les études ? 

Je suis au CNED (cours par correspondance), donc je peux vraiment me focaliser sur le snowboard, et profiter de travailler quand j’ai vraiment le temps. Je suis actuellement en 1ère Scientifique, j’ai le bac de français en fin d’année !

Tu rentres tout juste des Jeux Olympiques de la Jeunesse à Lillehammer, c’était comment ? 

La Norvège est un super pays, à part qu’il fait entre -15 et -25 degrés toute la journée… Le snowpark était génial, pas très gros, mais au moins nous avons pu vraiment nous exprimer et faire ce que nous savions faire. J’ai pu rencontrer des légendes du snowboard comme Ross Powers, alors j’en garde un super souvenir !

12825222_654918141316666_806564868_n

On a vibré avec toi, pour être franc, on a même hurlé derrière notre poste de TV en maudissant les juges car pour nous, tu méritais vraiment ce podium. Tu fais quatrième, même si cela a dû être difficile pour toi sur le moment, ta prestation laisse présager de belles choses pour la suite. L’objectif à présent : Les J.O de PyeongChang en 2018 ?

Je l’espère ! Mais avant, il reste encore beaucoup de boulot, et c’est loin d’être gagné…

Quels sont tes projets pour la fin de saison ? 

Un programme bien chargé entre compétitions / contests et shooting photos. Nous avons une Coupe du Monde en République Tchèque, puis les Championnats de France. Je viens de gagner mon ticket pour la finale du World Rookie Tour en Autriche ! Et pour finir en beauté, le banked slalom de Volcom, également en Autriche, et en prime ce sera mon anniversaire !

Ton rider préféré ? 

Je n’ai pas qu’un seul rideur préféré, mais les deux que j’aime le plus sont Terje Haakonsen et Danny Davis. Ce sont des légendes qui savent tout rider, un halfpipe comme un banked slalom ! Ils veulent d’abord avoir du style avant les tricks.

Quoi de mieux que le fameux Backside Air de Terje ?! 

12804334_654918144649999_405455699_n

Quand tu ne rides pas, quels sont tes loisirs ?

Je fais beaucoup de yoga, c’est comme une deuxième passion ! Sinon c’est l’école, mais c’est moins fun.

Dans l’idéal, tu te vois comment dans 10 ans ? 

Dans 10 ans, je me vois vivre du snowboard, voyager partout, tout le temps, continuer de découvrir de nouvelles cultures, avec j’espère, quelques titres en poche !

Tu vis maintenant dans les Alpes mais en vrai, les Pyrénées ne te manquent pas trop ? Promis, on ne le répétera pas !

Je le crie haut et fort, oui les Pyrénées me manquent et les alpins le savent !! Je ne renie pas mes origines, loin de là. Et dès que j’ai le temps, j’essaye de descendre, retourner aux sources, revoir la famille et les amis !

On te laisse le mot de la fin : 

Un grand merci à tous ceux qui me soutiennent, tout d’abord ma famille, mon coach et ensuite mes sponsors Volcom, Electric, Union, Cauterets, la Fédération Française de Ski, et tous les membres de l’association PEGT sans qui, rien de tout ça ne serait possible !

12804342_654918171316663_692176213_n

Merci à toi pour ta gentillesse et ton temps, nous te souhaitons une belle fin de saison ! 

Propos recueillis par Anthony Bonal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :