Congost de Mont-rebei

Cette année, nous avons décidé pour la première fois de prolonger l’aventure Pow-wow durant l’été. Bien évidement, on ne compte pas vous abreuver de ski et de neige jusqu’à la fin août. Alors pour varier les plaisirs, on parlera d’escalade, de trail, d’événements sympa, sans oublier de vous proposer quelques balades qui valent le détour !

Pour débuter notre saison estivale, quoi de mieux, qu’une promenade en Espagne, sur un sentier chevauchant Catalogne et Aragon ? Suspendu au-dessus d’un rio, au vert émeraude et enclavé dans de sublimes gorges, le Congost de Mont-rebei fait partie des spots majestueux à découvrir absolument. Si la région est avant tout la mecque de l’escalade et notamment du terrain d’aventure, elle fait également le bonheur des marcheurs et traileurs, surtout depuis l’aménagement des nouvelles passerelles.

DSC02529Le chemin perché au-dessus de la Noguera Ribagorçana – ©Anthony Bonal

Si aucune difficulté majeure n’est à noter dans ce parcours, la longueur de la sortie demande toutefois au randonneur une bonne forme physique. Mais rassurez-vous, le Congost de Mont Rebei reste une randonnée accessible et une formidable occasion de passer un week-end en amoureux, en famille ou entre potes. Nous sommes de grands partisans de la formule : balade, tapas y « Cervezas ». Un combo gagnant pour couper le temps d’un weekend, du quotidien et se faire, un petit bain de soleil en prévision des grandes  vacances…

Allez c’est parti pour un voyage atypique en terre espagnole !

Pour s’y rendre, deux possibilités d’accès vous sont proposées : Soit par le refuge de Montéfalco ou par le village de « Puente de Montanana ». Dans notre cas, nous avons opté pour la deuxième option.

DSC02522Pauline franchissant la première passerelle – ©Anthony Bonal

Le chemin débute au bord de la rivière Noguera Ribagorçana. On passe rapidement une première passerelle avant d’entamer un magnifique chemin tailler dans la roche. Ce dernier ressemble à la Matûre mais avec en plus, une rivière magnifiquement colorée. Si ce passage ne présente aucune difficulté technique, il demande toutefois un peu de vigilance, surtout, si vous avez avec vous, une armée de bambins survoltés ! À cette hauteur, le plongeon n’est vraiment pas une option.

Le chemin continue ensuite dans une forêt, avant le passage d’une seconde passerelle. Cette passerelle aux allures de Golden Bridge miniature sépare l’Aragon de la Catalogne.

DSC02558Première passerelle perchée – ©Anthony Bonal

Le chemin s’élève ensuite pour rejoindre le haut de la première passerelle « perchée ». Un travail admirable qui s’intègre parfaitement dans le paysage.

La seconde passerelle perchée se trouve ensuite à quelques minutes de marches. La promenade est un « aller-retour », il vous suffit de revenir ensuite sur vos pas…

0Y7A7839

 

La Noguera Ribagorçana – ©Pauline Vigneau

Voici toutes nos photos :

Pour s’y rendre : 

Situation : Aragon / Catalogne, Espagne.
Difficulté : facile.
Temps : 6 heures.

Accès : A64 sortir à Montréjau, puis passer le tunnel de Vielha (N125), continuer sur la N230 jusqu’à Puente de Montañana. À la sortie du village, partir vers Tremp, après le pont sur la Noguera Ribagorçana prendre directement à droite la piste de la réserve du Congost de Mont-rebei. Parking Payant en été (4 euros / CB refusée).

Informations supplémentaires :
www.pallarsjussa.net
Office de tourisme de Tremp : oficinaturisme@pallarsjussa.cat.

Photos : Pauline Vigneau & Anthony Bonal.
Texte: Anthony Bonal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :